mercredi 19 novembre 2014

Expo en vidéo avec les artocrates

Montage vidéo de quelques images de l'expo du collectif L'ARTOCRATE, j'y étais, j'y exposais, nous y étions, est ce que vous y étiez?
C'était en octobre 2014, à l'Atelier 81 de la Friche pendant le Festival de la Saint Narcisse des Urbains de Minuit, c'est dit.
Exposant: Diane Delsaut, Cyrille Vessière, Amandine Brûlée, Achille Morio et Nydenlafée
Vernissage le 18 octobre 2014, avec le groupe Get Over it (jazz fusion) avec Bart No'Art, Christopher Brocardo et Alexis Landeta, plus performances de John Ford et Nicole Jones.


Soirée Saint Narcisse à la friche 2014

lundi 17 novembre 2014

Automne


Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.
Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.
J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe
L'échafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.
II me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui ? - C'était hier l'été; voici l'automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

Charles Baudelaire ("Les Fleurs du Mal" - 1857)

mercredi 12 novembre 2014

J'aurais aimé être un homme qui aime les homme

"Un prout de plaisir dans un monde dans le gaz.
Une bulle d'air parfumé dans un monde vicié. 
Je suis Nydenlafée."
Nicole Jones
 J’aurais aimé être un homme qui aime les hommes. « Mais tu es une femme qui aime les hommes, c’est pareil » me direz-vous. Et bien non.
Déjà, j’aurais aimé être un homme. Les freudiens me diront que c’est inhérent au statut passif de l’être féminin désirant posséder le phallus… Mais je ne suis pas freudienne.
Certes j’aurais aimé posséder un pénis. Et surement pour la beauté du pénis, mais aussi pour tous les avantages compris dans le packaging ; pas besoin de se planquer entre deux voitures en essayant de ne pas souiller ses escarpins avec la peur de se faire surprendre le cul à l’air. Pas besoin de se coltiner dans son sac la petite trousse spéciale «me faites pas chier» composé du fidèle tampax et de la boite de doliprane. Pas besoin d’attendre de se faire inviter pour danser un tango.
«En fait tu aurais aimé être un homme tout simplement» me direz-vous. Et bien non.
J’aurais aimé être un homme qui aime les hommes. Parce que si j’étais un homme qui aime les hommes, avec trois tonnes de fard à paupière je ne serais pas une cagole, je serais une Queen. Je pourrais regarder tout l’intégral de sex and the city sans que ça fasse trop « girly ». Je pourrais porter des talons de 15 cm et susciter l’admiration. Je pourrais apprendre toutes les choré’ de Lady Gaga et faire tous ces truc de piches sans pour autant en être une. Je pourrais commander du champagne sans avoir l’air d’une snob. Je pourrais pousser des cris de pucelle lorsque je croise une copine sans que les copains essaient d’en faire de mauvaises imitations. Je pourrais me faire des soins de peau, des masques à l’argile, me coller des rondelles de concombre sur la tronche et ne pas être quelqu’un de superficiel mais juste quelqu’un qui prend soin de son corps. Je pourrais ne pas avoir le désir de faire des enfants sans que toutes les femmes du monde ne m’en veuillent pour cet affront. Je pourrais avoir le désir de faire des enfants, réclamer ce droit et… voir une population d’abrutis défiler sous ma fenêtre au nom de la théorie du genre en m’accusant de pédophilie... 
 NLF

vendredi 7 novembre 2014

VEINE BLEUE

"Je vous parle d'un temps que de mes moins de vingt ans je ne pouvais pas connaître...
Veine Bleue est une œuvre plus ou moins déstabilisante, y a de la fesse, de la bite, du nichon, avec « pervers-sité » et onirisme cauchemardesque. Zacloud annonce d'ailleurs la couleur dès la première page avec cette petite phrase qui titille le neurone curieux ; « Étant d'un âge respectable, je n'ai plus grand-chose à respecter »"... lire la suit dans ma chronique "Rende à ces arts ce qui appartient à ces arts"

mercredi 5 novembre 2014

Fée in le Festival de la Saint Narcisse 2014

 
                 Soirée d'ouverture du Festival de la Saint Narcisse sur la Rue Défly à Nice.
Préparation du festival de la Saint Narcisse 2014 des Urbains de Minuit à Nice - du 15 au 29 octobre.

En compagnie d'Amandine Brûlée et Loïc Alsina dans la librairie niçoise.
Totem de dessin in la Librairie niçoise
Expo collective avec les artistes de la Galerie du Lundi - Rue Défly à Nice - Librairie Niçoise
Exposition aux Diables Bleus, 29 route de Turin à Nice
Performance - lecture fanzine papier du collectif L'ARTOCRATE - avec John Ford - à la Friche
Peinture à même le mur - La Friche - Atelier 81 - 1 rue Oscar 2 angle 81 bl Gambetta à Nice.
Expo collective avec le collectif l'ARTOCRATE - la Friche








Soirée de clôture de la Saint Narcisse

A l'année prochaine !