lundi 27 avril 2015

Cow - je suis une vache - Exposition Confine del Corpo


L’œuvre COW – Je suis une vache – est la mise en scène d'une modification de conscience en tricémédium (dessin-vidéo-son) au sein d'un espace clôt où le spectateur, placé «  dans la boite  » est obligé de déambuler d'un médium à l'autre.
En utilisant des images prises dans les abattoirs abandonnés de Nice lors d'un workshop en décembre 2014, je propose une vision de la notion de viande, en confrontant le spectateur à une démarche de modification de conscience.
Lors du tournage de la séquence prise dans la zone d'abatage – la salle des crochets – j'entre en état modifié de conscience pour devenir une vache. «  A cet instant je suis la vache que vous mangez et je me demande si je ne l'ai pas toujours été». Le son – l'enregistrement du «  silence  » des abattoirs – porté à haute fréquence, place le spectateur au cœur d'une matière sonore impalpable qui fait «monter la sauce ».

La modification de conscience, c'est le processus qui mène un individus à changer d'état d'esprit, c'est à dire de modifier sa propre réflexion à travers, soit une démarche de déconstruction, soit une évolution de cette réflexion afin d'accéder à «  autre chose  ».
L'état de conscience modifié et naturel, en chamanisme, permet d'avoir accès à d'autres « réalités ».

Ce processus est un long cheminement de réflexion, né du rapport entre la notion d'animal d'abattage consommable et de femme oppressée et utilisée comme objet de consommation. L’œuvre "I wanna be a girl bu I am meat" vient donner cette dimension au tricémédium Cow.


L'installation articulée autour de ce discours sera exposé du 29 au 31 Mai 2015 à Sanremo au sein de l'exposition collective Confine del Corpo:
Une grande exposition interdisciplinaire des Urbains de Minuit,  première collaboration avec le Collettivo Sanremo Rimasti, le dernier évenement de la saison programmé dans ce lieu magnifique l'ancienne gare de Sanremo, la joie de l'Italie, l'expérience d'un workshop avec la Compagnie Antipodes qui se prolonge en grand, et qui n'a pas fini de grandir. L'expérience ne fait que commencer.
« Dans un monde qui semble nous morceler, seul le fait de faire un lien véritable entre les choses donne les forces nécessaires pour continuer". 

CONFINE DEL CORPO 
Expérience
Compagnie Antipodes / Urbains de Minuit / Colletivo Sanremo Rimasti
Ex Magazzini di Sanremo
Vecchia Stazione - Lungomare Italo Calvino  
29 >30> 31 mai 2015 
Les artistes : 
Andrea Moresco (grafico creativo - illustratore), Compagnie Antipodes (danse contemporaine), Collettivo Sanremo Rimasti, Christian Gullone (cantautore)Florence Cartoux (dessins), Fabio Lupi (costruttore di scenografie - recycle art), Frédéric Pasquini (photographie), Jany Jérémie (dans les photographies de Elsa Lévécot), José Panchieri (installation sonore), Morena Di Vico  (performance avec Jeanne Chaussat et Claudia Murachelli), Macrina Binotti (costumista – scrittrice)Manuel Soria (photographie),  Mizuko (video - photographie),  Hugues Klingleschmitt (théatre), Nyden Lafée (dessin et video), Olivier Garcin (collection de l'artiste), Raphaël Thiers (video), Susanna Ivaldo (scenografa), Sonia Grdovic (images numériques, d'après des photos de Thi Gomez), Stéphanie Lobry (installation), Vincent Croqueurfou (dessin), Urbains de Minuit, Valentina Di Donna (performer)Zacloud (gravure)    
direction artistique : Sonia Grdovic - assistant : Gianni Marsiglia 
contact France : soniagrdovic@hotmail.fr / contact Italie : myogi2002@hotmail.com
Création graphique : Philippe Hurst (du Studio Couleur tango) 33(0)4 92 09 19 59  / couleurtango@wanadoo.fr

OSLGJ au Nice Fictions 1er épisode de NICE EVENT - émission youtube NLF sur les évènements culturels niçois -

C'est décidé, je lance mon émission Youtube! Cela fait maintenant 2 ans que je couvre les évènements culturels niçois dans les médias écrits indépendants www.lesurbainsdeminuit.fr & www.lartocrate.com et aujourd'hui, il est logique que je pousse l'idée dans le transmédia en développant le sujet avec des vidéos sur internet.
L'émission s'appelle NICE EVENT et se présente sous la forme de mini-reportages amateurs qui parlent des évènements culturels du pays niçois auquel je participe. Le premier épisode, tourné avec les copains de l'association Onsortlegrandjeu, présente la première édition du Nice Fictions, un festival consacré aux arts de l'imaginaire et aux jeux, qui s'est déroulé du 17 au 19 Avril.
Le prochain épisode sera sur les 7ème rencontres cinématographiques In&Out, festival du film gay et lesbien du 30 Avril au 9 Mai à Nice, Beaulieu et Cannes.
Abonnez-vous à ma chaine pour ne pas rater le coche et visionner mes autres vidéos de performances artistiques!

jeudi 23 avril 2015

Un reflet au Nice Fictions


Elle m'est apparue dans la lumière, cette miniature photosensible perdue dans le noir du vaste monde. La petite enfant semée là entourée des plus grands que l'innocence sépare. Ce jolie miroir posé à l'intersection entre le reflet de la réalité du monde et celui d'un imaginaire travaillé, pensé et plastifié. Passé un mètre cinquante tout est monnayable, échangeable, on s'incarne dans des fictions, on se paye un allé retour vers d'autres galaxies. Les un mètres vingt pas encore franchis tout est praticable en accès illimité avec l'envie de tout posséder sans jamais rien pouvoir acheter.

La petite enfant semée là aux côté des grands contemple un futur probable encore fiction, tandis que moi, montant l'escalier je contemple toujours le nombril de ma propre réalité.



Nydenlafée – Enfant perdue – cliché du 18/04/2015 au Nice Fictions


Je ne suis pas photographe, je chope des regards par-ci par-là que je trafique sur mon ordi. Ce week-end ci nous étions en grande formation OSLGJ* au festival Nice Fictions**.
*association On sort le grand jeu
**1ère édition (2015) du festival Nice Fictions à St Jean d'Angély à Nice.

Vue des toits de Nice avec mon regard en couverture de L'Excès

 L'Excès est un magazine bi mensuel niçois que vous pouvez retrouver 200 lieux de distributions sur la côte d'Azur, restaurants, bars, théâtres galeries... Il parle de l'actualité culturelle des niçois qui en sont les acteurs. Le collectif L'Artocrate et le réseau des Urbains de Minuit y tiennent une rubrique artistique régulière. Vous m'y retrouverez donc souvent.