jeudi 23 avril 2015

Un reflet au Nice Fictions


Elle m'est apparue dans la lumière, cette miniature photosensible perdue dans le noir du vaste monde. La petite enfant semée là entourée des plus grands que l'innocence sépare. Ce jolie miroir posé à l'intersection entre le reflet de la réalité du monde et celui d'un imaginaire travaillé, pensé et plastifié. Passé un mètre cinquante tout est monnayable, échangeable, on s'incarne dans des fictions, on se paye un allé retour vers d'autres galaxies. Les un mètres vingt pas encore franchis tout est praticable en accès illimité avec l'envie de tout posséder sans jamais rien pouvoir acheter.

La petite enfant semée là aux côté des grands contemple un futur probable encore fiction, tandis que moi, montant l'escalier je contemple toujours le nombril de ma propre réalité.



Nydenlafée – Enfant perdue – cliché du 18/04/2015 au Nice Fictions


Je ne suis pas photographe, je chope des regards par-ci par-là que je trafique sur mon ordi. Ce week-end ci nous étions en grande formation OSLGJ* au festival Nice Fictions**.
*association On sort le grand jeu
**1ère édition (2015) du festival Nice Fictions à St Jean d'Angély à Nice.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire