jeudi 23 juillet 2015

Encore une année chez les Narcisses


Il y a deux ans je rentrais dans le réseau des Urbains de Minuit. L'an dernier j'exposais et participais à l'organisation de ce beau Festival de la Saint Narcisse. Cette année je réitère l'expérience. 15 lieux urbains, 25 rendez vous interdisciplinaires, 150 artistes indisciplinés.


Exposition Collective Pop Culture à La Zonmé:
Sur un registre éphémère, exploitation de l'espace d'un vieil immeuble, dans une cage d'escaliers où l'art et la culture s'invitent sans frapper, je laisserais s'aventurer les esprits de nydilésie.
Vernissage le Vendredi 16 Aout à 20h30, exposition à La Zonmé jusqu'au 29 Octobre, 7 bis rue des combattants en Afrique du Nord à Nice, avec Florence Cartoux, Florian Lévy, Francesca Acquaviva, Hélène Marchetto, Lyouba, Nomada Zulus, Nathalie Broyelle, Olivia Lallement, Olivier Sanfilippo, Richard Roux et Zacloud.

Exposition Collective Confine del Copro Experience 2, Chantier Sang Neuf aux Abattoirs:
Au Chantier 109 des Abattoirs, 5 bd Jean Baptiste Verany à Nice, de 14h à 23h du 26 au 28 Octobre, je vous invite à découvrir mon travail de réflexion autour de la notion d'abattage et de consommation, à travers l'expérience performative "Cow - Je suis une Vache" et "Je voudrais être une femme mais je suis de la viande". Une modification de conscience In Situ qui m'a amené à m’interroger sur la cognition entre sacralité et outil, commencé aux abattoirs de Nice en décembre 2014 avec la Compagnie Antipodes et Les Urbains de Minuit, puis en Italie à l'exposition pluridisciplinaire Confine del Corpo, la première expérience en Mai 2015.


Cette année j'ai une foi encore réalisé l'affiche du festival ainsi que les visuels de communication sur internet.
 Et c'est avec un immense plaisir que mon tendre ami John Marenchino, styliste, chroniqueur dans lartocrate.com et figure queer du paysage artistique niçois a prêté son image pour représenter l'Urbain à tallons aiguille, icône symbolique des Urbains de Minuit. C'est sur la rue vernier, une chaude journée de cet été, qu'il a endossé ce lourd costume, déambulant d'un décor urbain à l'autre afin que je le photographie. Une expérience qui m'a inspiré une fiction publiée dans le Web Journal des Urbains de Minuit, "Journal d'un Dandy en tallons aiguilles.
« Un  jeune Urbain se promène dans les rues niçoises. Juché sur de longs talons aiguilles il observe sa vie défiler comme dans un film dont la réalisation lui échapperait. A l’image du festival de la Saint Narcisse, plongeons à cœur perdu dans l’égo du protagoniste. »

Affiche de Philippe Hurst - Confine del Corpo

Je remercie affectueusement Sonia Grdovic et tout le staff du Festival de la Saint Narcisse sans qui ce rêve ne serait pas réalité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire