jeudi 7 janvier 2016

Gigognerie #3


"Sous le lit se dissimulait l’alcôve où elle se cachait pour faire danser ses petits doigts. Dans ses rêves elle y déjeunait avec Monsieur Chenille, toujours délicat et plein de bonnes intentions. Ce jour là il avait invité d'autres amis de polichinelle et elle avait pu démontrer ses talents devant une assemblée à la hauteur de toutes les attentions. Ils avaient gardé les yeux ouverts constamment lorsqu'elle réussit enfin s'embraser. Chaque pulsation de son cœur alimentait le feu ardent, c'était de la magie pure. L'énergie du pulsar devint alors tellement puissant qu'il envoya valser la chaire et la peau s'ouvrit en deux. Elle en écarta les côtés et en sortit comme le papillon s"échappait de sa crisalide. Et plus le pulsar pulsait, plus les morceaux d'elle-même se déchiraient, plus elle trouvait la faille et plus elle s'en dégageait. A chaque foi une version plus épanouie d'elle-même en sortait et à ce moment là, elle prenait une grande bouffé d'air frais."

NLF
Gigognerie - NLF © 2016





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire