lundi 25 avril 2016

Sur les rivages de l'imaginaire au Nice Fictions 2016

On dit que l'énergie condensée d'un grand nombre de personnes, partageant la même passion, au même endroit au même moment, créait un espace dimensionnel qui accueil toute cette énergie. Appelé égrégore,  on pourrait y puiser force et pouvoir pour effectuer l'acte magique. Chaque égrégore a sa particularité et plus l'égrégore est grand, plus il est autonome, sa propre conscience se développe et devient une entité psychique influencée par les désirs des individus qui l'ont créé. D'une certaine façon, Dieu serait un égrégore ... 
Et si les conventions geek pouvaient avoir leur propre égrégore ? Le Nice Fictions, qui du 22 au 24 Avril a accueilli un très grand nombre de passionnés de littérature, de jeux, d'illustrations et d'amoureux d'univers de l'imaginaire, pourrait-il avoir créé un égrégore ? Et puis, si l'on va dans le sens de cette réflexion, si un nombre suffisant de personnes croit en Cthulhu, cette  créature de fiction imaginée par Lovecraft, Cthulhu pourrait bien exister ...

Pour ma part, le Nice Fictions a fait grimper le baromètre égotique à un tel niveau que si j'en concentrais toute l'énergie dans un même endroit, je pourrais en puiser hardiesse jusqu'à la troisième édition. 
Pour ce qui m'a été donné durant cette exposition sur les rivages de l'imaginaire, à ce festival, où j'ai été invité à exposer mon travail, mes Gigogneries, mes Animaux de Pouvoir Chamanique, mes illustrations de L'Apprenti Sorcier ... Pour ce qui m'a été donné je le transforme, le transcende et le rend en amitié, en reconnaissance infini envers toutes celles et ceux qui ont partagé ce moment avec moi.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire