vendredi 16 juin 2017

Rééquilibrez les disharmonies du monde avec des vulves


"Au crépuscule des idoles les foules entonnent les louanges de leurs héritages, toutes les idoles ont une aube. Cette aube qui nous est commune à tous et que l'industrie de la pornographie médico-légale voudrait lissée, millimétrique. À l'image d'une plastique supposée parfaite selon les seules critères de quelques pathologiques. Cette aube porte des milliards de visages, fripés, mous, poilus, flasques, odorants et humides, des milliards de fleurs d'une moitié de l'humanité voulu conformes par l'autre moitié. 

Alors je peins la non-conformité, l'origine du monde, je peins comme je parle, je peins comme je chante et je chante la chair, toutes les chairs, grasses, visqueuses, créatrices, temples du plaisir. Un plaisir que l'on voudraient punir, violer, découper, charcuter, amputer, qu'Ambroise Paré lui-même, chirurgien et anatomiste des rois de France au XVIème siècle, voulait exciser..."

"Dessiner des vulves me permet d'équilibrer, de contrebalancer face aux horreurs commises envers le sexe des femmes. Peindre des vagins, des matrices féminines, des clitoris, sur le corps d'une personne, en entrant en interaction, en vibration avec ce corps, est un acte artistique, chamanique, qui met de l'harmonie dans cette réalité si insupportable qu'est celle des mutilations sexuelles et du sexisme ordinaire mondial."

NLF

Performance Body Painting Vaginal Theory - Clôture des l'édition 2017 des Rencontres cinématographiques In&Out, festival du film gay et lesbien organisé par les Ouvreurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire